aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

« Ëputop, un maraké wayana »
Un film de Jean-Philippe Isel

Les Amérindiens Wayana du Haut-Maroni, ces mal aimés de nos sociétés dites civilisées, oubliés de tous, abandonnés à leur sort sur un territoire ravagé par l’orpaillage clandestin, ont réussi le tour de force d’organiser la mythique cérémonie du maraké, ce rite initiatique au coeur de la culture wayana.

Il y avait plus de quinze ans qu’une telle cérémonie n’avait pas eu lieu en pays Wayana et les plus anciens ont puisé dans leur mémoire leur connaissance des chants, des danses et des arts de la vannerie, des plumes et des instruments de musique liés au maraké.

C’est tout ce cheminement de préparation de la cérémonie jusqu’à l’épreuve des fourmis que nous montre ce magnifique documentaire de Jean-Philippe Isel. Le réalisateur a été sollicité par les Wayanas eux-mêmes pour immortaliser des images d’un rite initiatique impressionnant qui pourrait ne plus se reproduire, compte tenu de l’état de précarité de la communauté.


Rien d’étonnant que pour réaliser ce film, tourné en 2004, les Wayanas soient venus chercher Jean-Philippe Isel, auteur d'un précédent et superbe documentaire, très remarqué, sur les oiseaux des marais de Kaw, sorti en DVD.
 

A l'origine de ce maraké,  il y a l'initiative d'un jeune Amérindien de Taluwen aux talents multiples, amoureux de sa culture : Aïmawale Opoya est président de l'association Kawaï, et salarié à mi-temps de la mission pour la création du parc national. Il a collaboré à l'ouvrage de référence de Jean Chapuis et Hervé Rivière, « Wayana eitopompë », et il est souvent sollicité pour accompagner des expéditions scientifiques en forêt profonde. Celui qu’on appelle plus simplement Aïma est aussi un artiste accompli qui a relancé l’art des « ciels de case », à partir de matériaux traditionnels et de pigments naturels.


Sous l’œil de la caméra de Jean-Philippe Isel, ce peuple délicat et joyeux qui croûle sous l’indifférence revendique aussi, de façon presque anecdotique, à travers une petite chanson dédiée à « monsieur Ministre », l’eau, l’électricité et les élémentaires bienfaits de la civilisation auxquels il n’a jamais eu accès.

A ne manquer sous aucun prétexte, "Ëputop, un maraké wayana", patrimoine de la culture wayana, ce film remarquable de Jean-Philippe Isel sera diffusé mardi 13 décembre à 20 heures 10 sur RFO Guyane. Préparez magnétoscopes et graveurs DVD car le film n’aura aucune diffusion commerciale.

Blada, 12 décembre 2005

 
Les photos illustrant cet article sont de Jean-Philippe Isel.












 

 


Autres chroniques de l'année 2005

Infos citoyennes

Communiqués

Viré Gadé


Horaires des marées :
Iles Salut / Cayenne / Les Hattes


Offres et demandes covoiturage

Photothèque

Lancements 2014
Lancements 2014
8e lancement Soyouz

Annonceurs

Tarifs de publicité